PRODUCTION

MONDO

YENGUE

 

« Les Buenos Aires de Marseille »

DEPUIS

+ DE

20 ANS

MONDO YENGUE est né de la complicité depuis plus de 20 ans de deux musiciens argentins exceptionnels : Fernando Maguna au Bandonéon et Diego Trosman à la guitare. Ce duo s’est ouvert à d’autres cultures en intégrant le violoniste Zaïd Shawket et le contrebassiste Mathieu Gouault, une amitié s’est forgée et le quartet MONDO YENGUE a vu le jour.
 
Sur scène, c’est toute leur connivence musicale qui s’exprime. Ils attachent un soin particulier à la qualité de l’écoute, à leur connexion, entre eux et avec les danseurs. Après 5 ans d’existence leur complicité et leur talent ont permis de fondre leurs personnalités musicales en un son authentique et subtil. Fidèle à l’identité originelle du Tango, leurs interprétations brillent au travers d’arrangement originaux d’une grande musicalité.

LE PREMIER ALBUM DE MONDO YENGUE EST ENFIN DISPONIBLE !!!

« Les Buenos Aires de Marseille »

Buenos Aires, capitale et mégalopole argentine, reste dans l’imaginaire de beaucoup un des symboles principaux de la naissance du tango. Cette terre de migration tournée vers le large fait écho à La cité phocéenne qui a vu les premiers tangos arriver au début du XXème siècle.
A Marseille cette tradition ne s’est jamais tarie et c’est dans cette ville que se sont retrouvés, il y plus de 20 ans, deux argentins, maestros du tango :
 
Fernando Maguna et Diego Trosman.
Musiciens de référence au bandonéon et à la guitare, ils s’entourent de
 
Zaïd Shawket au violon et Mathieu Gouault à la contrebasse pour donner naissance à MONDO YENGUE.
Ce quartet rayonne de fraicheur et de modernité. Son interprétation s’enrichie de lignes mélodiques et de contrechants tout en respectant l’authenticité musicale du Tango.
Cet album a été enregistré dans les conditions du live. La captation d’un instant reflète bien l’esprit du groupe, engagé à produire un son de scène sans filet.
Les Buenos Aires de Marseille, premier album de MONDO YENGUE, est l’idée d’un aller-retour vers une écoute heureuse.